Jouez à Company of heroes 2 (3€) et rejoignez nos joueurs !

Acheter le jeu pour 3€ ici !

Durant les heures les plus sombres que le monde ait connues, vous incarnez un général de l’Armée rouge soviétique, retranché dans une guerre de position meurtrière afin de libérer la Mère patrie russe des envahisseurs ennemis.

Nous sommes en 1941, au commencement de ce qui deviendra le conflit le plus sanglant de la Seconde guerre mondiale, totalisant plus de 14 millions de militaires morts.

Soyez le témoin des luttes de l’Armée rouge passant d’une défaite annoncée à un triomphe incroyable face à l’Allemagne sur la scène la plus difficile et la plus coûteuse de la guerre, le front de l’est.

Vos tactiques militaires ont le pouvoir de faire basculer le conflit. Engagez-vous dans un combat tactique qui vous imposera comme chef militaire et comme détenteur de la puissance de l’empire soviétique alors que vous vous battez pour atteindre Berlin.

La Mère patrie nous appelle !

  • Un palmarès prestigieux – le jeu de stratégie le mieux noté de tous les temps revient avec un opus offrant une expérience militaire inédite qui va une fois de plus révolutionner le genre.
  • Le moteur Essence 3.0 – une technologie de pointe qui non seulement améliore la qualité graphique et la précision mortelle des combats grâce au nouveau système TrueSight™, mais offre également avec le système inédit ColdTech™ des conditions climatiques dynamiques qui changeront à jamais la face des jeux de stratégie militaire.
  • Du sang dans la neige – prenez le commandement de la célèbre Armée rouge sur le front de l’Est et repoussez l’envahisseur nazi au sein d’une guerre idéologique.
  • Une guerre tactique – développez et mettez à profit vos nouvelles compétences de commandant et assistez à la brutalité des batailles du front grâce aux nouvelles tactiques de combat dynamiques.
  • Des combats en ligne intenses – grâce à l’excellent mode multijoueur en coopération ou en opposition que tous les fans sont en droit d’attendre de la part d’un jeu de qualité acclamé par la critique.

Laisser un commentaire